Syrie: La Turquie a besoin d'une aide financière pour gérer l'afflux de réfugiés syriens

Avec Reuters

— 

La Turquie a besoin de plusieurs millions d'euros d'aide internationale pour accueillir un nombre croissant de Syriens fuyant le conflit dans leur pays, estime la Fédération internationale des sociétés de la Croix-rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

La Fédération a lancé un appel de fonds de 32,3 millions de francs suisses (26,8 millions d'euros) destinés à fournir denrées alimentaires et abris pour l'hiver aux 170.000 Syriens que la Turquie devrait accueillir dans les prochains mois et pour aider Ankara à faire face à cet exode. Aux quelque 110.000 réfugiés enregistrés en Turquie depuis le début de la révolte contre le président Bachar al-Assad en mars 2011, la FICR ajoute la dizaine de milliers de Syriens massés à la frontière et prévoit que 50.000 autres tenteront de trouver refuge en Turquie dans les six prochains mois.

«La population des camps a doublé depuis juillet 2012»

«La population des camps a doublé depuis juillet 2012 et je pense que, comme vous l'avez vu ces derniers jours, nous assistons à une augmentation du nombre de Syriens arrivant en Turquie», a déclaré Simon Eccleshall, responsable à la FICR, lors d'une conférence de presse à Genève. En vingt-quatre heures, 9.000 Syriens sont entrés en Turquie vendredi dernier.

Le gouvernement turc a déjà dépensé 235 millions d'euros et cherche des partenaires, notamment auprès du Programme alimentaire mondial des Nations unies, selon Simon Eccleshall. Les autorités turques et le Croissant-rouge accueillent des réfugiés dans quatorze camps près de la frontière et prévoient d'en construire trois autres.