Présidentielle américaine: Barack Obama verse une nouvelle larme en remerciant son équipe de campagne

MONDE Le président américain a senti qu'il avait «bouclé la boucle»...

C.C. avec Sipa

— 

Capture d'écran d'une vidéo montrant le président Barack Obama verser une larme lors d'un discours de remerciement à son équipe de campagne, le 7 novembre 2012, à Chicago (Etats-Unis).
Capture d'écran d'une vidéo montrant le président Barack Obama verser une larme lors d'un discours de remerciement à son équipe de campagne, le 7 novembre 2012, à Chicago (Etats-Unis). — 20minutes.fr

Barack Obama est un grand sensible. Dans une nouvelle vidéo diffusée par son équipe de campagne, on peut voir le président américain fraîchement réélu essuyer ses larmes alors qu'il remercie le personnel et les bénévoles de son équipe de campagne.

>> Barack Obama, sa vie son oeuvre: Retrouvez le portrait du président sortant en photos par ici

La vidéo de cinq minutes a été réalisée mercredi, au lendemain de la victoire de Barack Obama après des mois de bataille acharnée contre son adversaire républicain Mitt Romney pour conserver la Maison Blanche.

«Je suis tellement fier de vous»

Venu remercier son équipe de campagne, le président américain arrive décontracté, mâchant un chewing-gum, à son QG de campagne de Chicago. Alors qu'il commence à raconter ses débuts en tant que travailleur social à Chicago, Barack Obama se laisse submerger par l'émotion au moment il déclare que même avant le résultat des élections, il avait senti avoir «bouclé la boucle». Il ajoute la voix étranglée d'émotion: «vous êtes tellement meilleurs que je ne l'étais (à votre âge)», en essuyant les larmes qui coulent sur son visage. Puis il souligne: «ce que vous avez fait, cela signifie que mon travail est important», et «je suis tellement fier de vous».

A l'issue de la vidéo, on voit Barack Obama achever son discours sous les applaudissements, alors que de certains membres de son équipe de campagne, dont beaucoup semblent relativement jeunes, applaudissent debout sur des chaises. Le président américain avait déjà versé une petite larme lors de son dernier meeting de campagne lundi soir dans l’Iowa.