Des avions iraniens ont tiré sur un drone américain au-dessus du Golfe

© 2012 AFP

— 

Trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dimanche dans des frappes de drone, vraisemblablement américains, dans le nord du Yémen, ont indiqué des sources tribales.
Trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dimanche dans des frappes de drone, vraisemblablement américains, dans le nord du Yémen, ont indiqué des sources tribales. — Massoud Hossaini afp.com

Un drone américain Predator a été intercepté le 1er novembre dans l'espace aérien international au-dessus du Golfe par deux chasseurs iraniens qui ont fait feu sur l'appareil sans le toucher, a affirmé ce jeudi le porte-parole du Pentagone, George Little.

Le drone effectuait une mission de surveillance «de routine» à environ 30 kilomètres (BIEN 30) des côtes iraniennes lorsque les deux Su-25 l'ont intercepté, une «première», selon George Little. L'incident s'est produit à 08H50 GMT quand les Sukhoï ont ouvert le feu au canon «à au moins deux reprises» et n'avaient pas indiqué qu'ils avaient l'intention de faire feu contre le drone qui n'était pas armé, a ajouté le porte-parole du Pentagone.

«Les Etats-Unis ont indiqué aux Iraniens que nous continuerons à mener des vols de surveillance de routine au-dessus des eaux internationales du Golfe, conformément à une pratique établie de longue date et à notre engagement pour la sécurité de la région», a-t-il déclaré. Le Golfe, fermé par le stratégique détroit d'Ormuz par lequel transite un important trafic pétrolier, est une zone stratégique pour les Etats-Unis, qui ont renforcé leur présence militaire dans la région en raison des vives tensions avec Téhéran sur son programme nucléaire controversé.

A cinq jours de l'élection présidentielle américaine, l'incident n'avait pas été rendu public.