Bouclier antimissile de l'Otan: La Russie attend plus de souplesse des Etats-Unis

Avec Sipa

— 

La Russie a déclaré jeudi attendre plus de souplesse du président américain Barack Obama à l'égard du projet de bouclier antimissile que l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) veut mettre en place en Europe, a déclaré ce jeudi un responsable du gouvernement russe.

«Nous espérons que le président Obama, après sa réélection, va se montrer plus flexible et prendra en compte les inquiétudes de la Russie vis à-vis du projet antimissile de l'Otan», a déclaré le vice-Premier ministre Dmitri Rogozin ce jeudi à Moscou. La Russie estime que ce projet menace sa dissuasion nucléaire alors que les Etats-Unis assurent qu'il est destiné à protéger l'Europe de tirs provenant de l'Iran.

Les relations entre la Russie et les Etats-Unis se sont tendues en raison de ce plan de bouclier antimissile refusé par Moscou. Barack Obama s'était engagé en mars auprès de Dmitri Medvedev, alors président de la Russie, à se montrer plus souple vis-à-vis de ce dossier s'il était réélu. Les Etats-Unis s'étaient engagés à donner plus de détails sur ce projet, or ces informations ne sont pas suffisantes, ajouté ce jeudi l'adjoint du ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Riabkov.