La Turquie ne diminuera pas ses importations de pétrole et gaz en provenance d'Iran

Avec Reuters

— 

La Turquie ne s'attend pas à devoir diminuer ses importations de pétrole et de gaz en provenance d'Iran lorsque l'exemption de sanctions américaines dont elle bénéficie expirera le 3 décembre, a déclaré le ministre turc de l'Energie, Taner Yildiz.

La Turquie cherche à diversifier ses sources d'approvisionnement en pétrole et continue de faire des demandes en ce sens à l'Arabie saoudite, la Libye, la Russie et d'autres pays, a ajouté Yildiz, tard mercredi. La Turquie, important client de l'Iran en pétrole et en gaz, a été exemptée en juillet avec d'autres pays des sanctions américaines visant les institutions important du pétrole iranien. La gouvernement turc espère que cette exemption, qui prend fin le 3 décembre prochain, sera renouvelée.

La République islamique est soupçonnée de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert de son programme nucléaire civil. Téhéran dément et assure que son programme atomique est destiné uniquement à produire de l'électricité.