Le producteur du film islamophobe retourne en prison

ETATS-UNIS Pour avoir violé les conditions de sa mise à l'épreuve...

Reuters

— 

Un responsable de la production du film anti-islam, Nakoula Basseley Nakoula, conduit par la police, le 15 septembre 2012.
Un responsable de la production du film anti-islam, Nakoula Basseley Nakoula, conduit par la police, le 15 septembre 2012. — B.HARTMAN / REUTERS

Le Californien condamné pour fraude bancaire est retourné mercredi en prison pour avoir enfreint les conditions de sa condamnation avec mise à l'épreuve en relation avec son rôle dans la production d'un film islamophobe qui, en septembre, avait enflammé une partie du monde arabo-musulman.

Cet Egypto-Américain de confession copte, identifié officiellement sous le nom de Nakoula Basseley Nakoula mais qui s'appelle en réalité Mark Basseley Youssef, a reconnu lors d'une audience devant un tribunal de Los Angeles ne pas respecté toutes les conditions mises à sa mise en liberté.

 

L'une de ces violations porte sur l'usage de Sam Bacile, un nom dont il se serait servi, d'après le témoignage de plusieurs acteurs, dans le film incriminé intitulé L'Innocence des musulmans.

 

Dans ce film très sommaire, le personnage du Prophète Mahomet est présenté comme un imbécile et un coureur de jupons. La diffusion, très brève, de cette vidéo sur YouTube avait été le prétexte à une vague d'attaques visant les ambassades des Etats-Unis dans plusieurs pays arabo-musulmans.