Barack Obama sur Sandy: «La tempête n'est pas finie», «aucune excuse pour l'inaction»

M.Gr. (avec Sipa)

— 

Le président américain Barack Obama a averti la population ce mardi que la tempête géante qui a frappé le nord-est des États-Unis dans la nuit de lundi à mardi «n'était pas encore finie» alors qu'il était en visite au siège de la Croix Rouge.

>>Suivez l'évolution de la situation, par ici

Barack Obama a alerté qu'il y avait toujours des risques d'inondations et de coupures de courant. Il a qualifié la tempête de «déchirante pour la nation».  Le président a offert ses pensées et ses prières aux victimes de la tempête et leur a dit: «l'Amérique c'est vous».

Barack Obama a également mis en garde les responsables fédéraux coordonnant la réponse à la catastrophe, leur déclarant qu'il n' y avait «aucune excuse pour l'inaction». Il a ajouté qu'il avait dit aux gouverneurs des zones affectées par la tempête que si on leur dit non, «ils peuvent m'appeler personnellement à la Maison Blanche».

Barack Obama a prévu de rester à Washington mercredi pour superviser les dégâts causés par la tempête, annulant ainsi pour le troisième jour consécutif ses étapes de campagne électorale.