Quatre membres d'Al Qaida tués dans le nord du Yémen par un drone américain

Reuters

— 

Au moins quatre membres présumés d'Al Qaida ont été tués dimanche dans le nord du Yémen dans une attaque attribuée par un responsable yéménite à un drone américain. Il s'agit-là d'une rare attaque visant des cibles d'Al Qaida dans cette partie du Yémen où les rebelles musulmans chiites Houthi affrontent les forces gouvernementales pour le contrôle de cette région montagneuse.

D'après ce responsable, l'aéronef sans pilote a visé deux habitations du secteur d'Abou Djabara, dans la province de Saada, tuant quatre personnes. Certaines informations affirment qu'un commandant local d'Al Qaida, Hadi al Tais, faisait partie des personnes visées par le drone mais aucune ne confirmait sa mort.

De son côté, le site internet du ministère yéménite de la Défense a confirmé la mort de trois activistes présumés, dont deux ressortissants saoudiens, lors d'une attaque aérienne sans donner plus de précisions. Les drones américains visent en revanche régulièrement des activistes d'Al Qaida dans le sud du Yémen, où le réseau fondé par Oussam ben Laden a pris le contrôle de vastes territoires lors des manifestations de 2011 contre l'ex-président Ali Abdoullah Saleh avant d'en être chassés par une offensive de l'armée en juin.

C'est la première fois qu'on signale une attaque de drone dans un secteur du nord du Yémen proche de la frontière saoudienne.