Des femmes évêques? L'Eglise d'Angleterre votera le 20 novembre

Avec Reuters

— 

Le synode général de l'Eglise d'Angleterre se prononcera le 20 novembre sur le sacre de femmes évêques, une question débattue depuis plus de dix ans et qui suscite de profonds désaccords au sein de la communauté anglicane.

Des femmes sont déjà évêques en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada et aux Etats-Unis mais l'Eglise d'Angleterre, «Eglise mère» de la Communion anglicane qui rassemble 80 millions de fidèles à travers le monde, est divisée sur ce sujet entre traditionalistes et modernistes. Pour William Fittall, secrétaire général du synode, il est cependant probable que la proposition d'avoir des femmes évêques recueillera la majorité des deux tiers indispensable pour être adoptée.

L'idée est défendue par l'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, qui a décidé depuis plusieurs mois de démissionner et auquel l'Eglise d'Angleterre est en train de chercher, difficilement, un successeur. Une cinquantaine de pasteurs traditionalistes hostiles à l'ordination des femmes ont quitté l'Eglise d'Angleterre pour rejoindre les rangs des catholiques fidèles à Rome.