Les «Rats du désert» marquent le 70e anniversaire de la bataille d'El Alamein

Avec Reuters

— 

Les «Rats du désert», anciens combattants de la VIIIe Armée britannique, célébreront samedi à Londres le 70e annniversaire de la bataille d'El Alamein, qui avait marqué le début de la fin pour le redoutable Afrika Korps du maréchal allemand Erwin Rommel et ses alliés italiens.

Les anciens qui servaient à l'époque sous les ordres du général Bernard «Monty» Montgomery ne sont plus très nombreux aujourd'hui mais savent que leur victoire sur le «Renard du désert» a marqué un tournant de la Seconde Guerre mondiale, trois mois avant la capitulation allemande à Stalingrad. «Un millier de canons ont ouvert le feu tout d'un coup, c'était un vacarme continuel. Nous étions vraiment heureux de ne pas être en face», se rappelle Ron McBride, 92 ans.

Avant la bataille, les Britanniques, appuyés par des unités australiennes, néo-zélandaises, indiennes, grecques et des hommes de la France libre, avaient été repoussés par Rommel jusqu'en Egypte, à seulement une centaine de kilomètres d'Alexandrie. Le 23 octobre, Montgomery lança la contre-attaque, grâce à l'appui massif de l'artillerie, forçant au bout de quatorze jours les troupes de l'Axe à une retraite qui ne devait s'achever qu'en Tunisie en mai 1943. Les anciens d'El Alamein devraient être une quarantaine présents samedi à une messe d'action de grâce à l'abbaye de Westminster.