Mort d'un policier bahreïni grièvement blessé en avril

Avec Reuters

— 

Un policier bahreïni a succombé à de graves brûlures subies lors d'une attaque en avril dernier, qualifiée d'attentat terroriste par les autorités du royaume du Golfe, rapporte jeudi l'agence de presse officielle BNA.

Le policier, qui était soigné à l'étranger, est mort «des graves brûlures subies en conséquence d'un incident terroriste dans la région de Karzakan le 22 avril 2012», a déclaré le directeur de la police bahreïnie, cité par BNA. Trente-cinq personnes sont mortes dans le soulèvement de la majorité chiite contre la dynastie sunnite au pouvoir au printemps 2011, dont cinq membres des forces de sécurité, selon un bilan établi par des organisations de défense des droits de l'Homme.

Selon l'opposition, plus de 45 autres personnes ont été tuées dans des violences politiques depuis la fin de la loi martiale en juin 2011, un chiffre contesté par le gouvernement.