L'imam de la Mecque appelle à la fin des massacres en Syrie

Reuters

— 

L'imam de la Grande mosquée de la Mecque a exhorté arabes et musulmans ce vendredi, à l'occasion de la fête de l'Aïd el Adha, à prendre des mesures «pratiques et urgentes» pour mettre fin au bain de sang en Syrie.

L'Aïd marque la fin du hadj, le pèlerinage annuel à La Mecque, en Arabie saoudite, qui a attiré cette année environ trois millions de fidèles venus de près de 190 pays. Il s'est déroulé dans un contexte de division dans le monde musulman entre l'Iran à dominante chiite qui soutient le président syrien Bachar al-Assad, et les monarchies sunnites du Golfe, ainsi que la Turquie, qui se sont rangées aux côtés de l'opposition.

L'Arabie saoudite est en pointe dans la lutte contre Assad. Elle aide les insurgés syriens financièrement et leur apporte aussi un soutien logistique. «Le monde devrait prendre ses responsabilités dans la prolongation de cette douloureuse catastrophe. La responsabilité est encore plus grande pour les arabes et les musulmans qui devraient s'inciter les uns les autres à soutenir l'opprimé contre l'oppresseur», a déclaré cheikh saleh Mohammed al taleb lors de la prière. «La solution doit être pratique et urgente car l'oppresseur devient de plus en plus féroce au fil des jours», a-t-il ajouté.