Syrie: Calme pour le début de la trêve après une nuit de combats

© 2012 AFP

— 

Le calme règnait vendredi matin dans toute la Syrie, au moment où débutait la trêve à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, initiée par le médiateur international Lakhdar Brahimi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
Le calme règnait vendredi matin dans toute la Syrie, au moment où débutait la trêve à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, initiée par le médiateur international Lakhdar Brahimi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). — Philippe Desmazes afp.com

Le calme règnait ce vendredi matin dans toute la Syrie, au moment où débutait la trêve à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, initiée par le médiateur international Lakhdar Brahimi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La télévision officielle syrienne a montré le président Bachar al-Assad priant vendredi dans une mosquée de Damas à l'occasion de l'Aïd al-Adha, au moment où entrait en vigueur la trêve.

Ce fragile répit, qui peut être rompu à tout moment, intervient après une nuit de combats intenses dans toutes les regions du pays, ajoute cette organisation. Selon le chef de cette organisation Rami Abdel Rahmane, des combats ont eu lieu durant la nuit, dans la région de Damas, à Alep et dans le centre du pays près de la frontière libanaise. Régime et rebelles en Syrie ont accepté jeudi d'observer à partir de vendredi et pendant les quatre jours de la fête musulmane de l'Adha une trêve âprement négociée par l'émissaire de l'ONU, chaque partie se réservant toutefois le droit de riposter en cas de violation.

Le chef de l'Etat, assis en tailleur, est apparu souriant et décontracté, alors qu'il fait face à un violent mouvement de contestation sans précédent depuis mars 2011. Les apparitions et les interventions du chef de l'Etat sont rares. La television l'avait montré la dernière fois rencontrant le 21 octobre Lakhdar Brahimi.