Etats-Unis: Obama cible les latinos et les femmes

ELECTION Le candidat démocrate flatte ces deux électorats, cruciaux pour remporter le scrutin...

Faustine Vincent

— 

Des supportrices d'Obama, le 19 octobre 2012. 
Des supportrices d'Obama, le 19 octobre 2012.  — Kristoffer Tripplaa/NEWSCOM/SIPA

Barack Obama en est persuadé: il va gagner parce que «le candidat républicain et le Parti républicain se sont fortement aliénés le groupe démographique à la croissance la plus rapide dans ce pays, la communauté latino». C'est ce qu'il a déclaré mardi à des journalistes du Des Moines Register, le journal le plus lu dans l'Iowa, l'un des Etats clés pour la présidentielle du 6 novembre.

«Un viol, c'est un crime»

L'entretien devait rester privé, mais la Maison Blanche a finalement donné son accord pour le diffuser. Le président a ajouté que s'il était réélu, il ferait une grande réforme de l'immigration. Les Hispaniques représentent 16% de la population américaine et leur poids électoral grandissant pourrait leur conférer un rôle décisif dans des Etats clés.

Pendant la campagne, Mitt Romney a adopté une ligne de fermeté en matière de lutte contre l'immigration clandestine, ce qui a nourri l'avance de Barack Obama dans les intentions de vote des Hispaniques. Selon un sondage du Pew Hispanic Center, 69% de ces derniers comptent voter pour lui, contre 21% pour Romney. En 2008, 67% d'entre eux avaient voté Obama, contre 31% pour son rival John McCain.

En 2008, 56% d'entre elles avaient voté Obama

Dans une célèbre émission sur NBC, «The Tonight Show», Barack Obama a tenté de séduire un autre électorat jugé essentiel: les femmes. Il a une nouvelle fois dénoncé les propos d'un candidat républicain au Sénat, Richard Mourdock, selon lequel une grossesse, même provoquée par un viol, est un «don de Dieu». «Je ne sais pas comment ces types peuvent dire des choses pareilles (…). Un viol est un viol. C'est un crime.»

«C'est exactement la raison pour laquelle on ne veut pas qu'une bande de politiciens, pour la plupart des hommes, prenne les décisions concernant la santé des femmes», a-t-il ajouté. En 2008, 56% d'entre elles avaient voté Obama. Selon un sondage Gallup publié mardi, elles sont encore 54% à souhaiter qu'il soit réélu, contre seulement 43% des hommes.