Ben Laden serait en vie si le Pakistan avait été informé, estime Barack Obama

Reuters

— 

Oussama ben Laden aurait échappé aux forces spéciales américaines si les Etats-Unis avaient demandé l'autorisation du Pakistan avant de mener l'opération qui lui a coûté la vie l'an dernier, a assuré lundi Barack Obama. Washington a fait valoir à plusieurs reprises le risque de fuites pour justifier qu'Islamabad n'ait pas été informé du raid, mais le président américain, qui ne s'était jamais exprimé aussi clairement sur le sujet, n'a pas parlé de risque mais de certitude.

«Si nous avions demandé la permission au Pakistan, il nous aurait échappé», a-t-il déclaré lors du dernier débat télévisé de la campagne présidentielle face au candidat républicain Mitt Romney. L'opération a été menée le 2 mai 2011 à Abbottabad, ville de garnison située à une soixantaine de kilomètres de la capitale pakistanaise.

Lors de la course à l'investiture républicaine de 2008, Mitt Romney avait dénoncé les propos tenus par Barack Obama, qui promettait alors d'agir à l'encontre de Ben Laden faute d'une initiative d'Islamabad. Lundi, l'ex-gouverneur du Massachusetts a assuré qu'il aurait lui aussi ordonné la mise en oeuvre d'une telle opération. «Nous devions aller au Pakistan. Il fallait y aller pour avoir Ben Laden. C'était la bonne chose à faire», a-t-il jugé.