Liban: Hollande appelle les responsables politiques à l'unité

Avec Reuters
— 

François Hollande a appelé lundi les dirigeants politiques libanais à faire preuve d'unité face aux graves tensions qui agitent le pays depuis l'attentat de vendredi qui a coûté la vie du chef des renseignements Wissam al-Hassan.

«La France est aujourd'hui aux côtés des Libanais pour les appeler à l'unité, à la solidarité face à cette épreuve et aussi à la responsabilité», a déclaré le président à des journalistes à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre irlandais. «Toutes les forces politiques doivent comprendre que c'est l'essentiel qui est en jeu», a ajouté François Hollande, qui avait déjà mis en garde contre «les tentatives de déstabilisation» du Liban.

Les obsèques dimanche à Beyrouth de Wissam al Hassan ont donné lieu à des manifestations violentes contre le gouvernement, accusé de collusion avec la Syrie, elle-même soupçonnée d'avoir joué un rôle dans l'attentat. Lundi, cinq personnes ont été blessées dans des échanges de tirs dans les quartiers sud de Beyrouth et quatre personnes ont été tuées, dont une fillette de neuf ans, dans des affrontements à Tripoli, dans le nord du pays, selon des responsables de la sécurité et des sources médicales.