Une trêve en Syrie peu probable pour le n°2 de la Ligue arabe

Reuters

— 

Le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe a jugé ce lundi peu probable la conclusion d'un cessez-le-feu en Syrie à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al Adha en fin de semaine. Cette trêve a été proposée par l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe sur la Syrie, Lakhdar Brahimi. L'Aïd débute vendredi et se prolonge jusqu'à lundi.

«Jusqu'à présent, l'espoir est faible», a déclaré Ahmed Ben Hilli en marge d'une conférence à Dubaï. «Les signes sur le terrain et la réaction du gouvernement (...) ne démontrent pas une volonté réelle d'appliquer un cessez-le-feu», a-t-il dit.

«Nous sommes à quelques jours de l'Aïd. Nous espérons que la situation changera et que le gouvernement et l'opposition répondront même de manière minime à cette possibilité de négociations», a-t-il ajouté. Recevant Lakhdar Brahimi dimanche à Damas, le président syrien Bachar al-Assad a déclaré que l'arrêt des livraisons d'armes aux rebelles constituait la clé d'un règlement politique du conflit. Au même moment, un attentat à la voiture piégée faisait 13 morts près d'un commissariat de police de la capitale.