Liban: Saad Hariri appelle au calme les manifestants

Reuters
— 

Saad Hariri, le chef de l'opposition libanaise, a lancé dimanche un  appel au calme et a demandé à ses partisans qui se sont opposés aux  forces de l'ordre de rentrer chez eux. «Nous voulons la paix, le  gouvernement doit tomber mais nous voulons que cela se produise de  manière pacifique. Je demande à tous ceux qui sont dans les rues de se  retirer», a-t-il dit à la télévision.

Les manifestants, qui s'étaient  extraits du rassemblement organisé en hommage au général Wissam al  Hassan pour marcher sur le siège du gouvernement, ont forcé dans  l'après-midi un barrage de sécurité établi par les forces de l'ordre,  qui ont répliqué par des tirs de sommation et de gaz lacrymogènes.

Le  chef des services de renseignement des Forces de sécurité intérieure,  qui était un proche de l'ancien Premier ministre sunnite Rafic Hariri,  assassiné en 2005, et de son fils Saad, a été tué vendredi avec sept  autres personnes dans un attentat la voiture piégée.