Attentat déjoué à New York: La famille du terroriste présumé crie à la «conspiration raciste»

MONDE Pour elle, le jeune Bangladais de 21 ans a été piégé par les autorités américaines...

Corentin Chauvel avec Reuters

— 

Le père de Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis tient une photo de son fils, accusé d'avoir préparé un attentat terroriste à New York, le 18 octobre 2012, à Dacca (Bangladesh).
Le père de Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis tient une photo de son fils, accusé d'avoir préparé un attentat terroriste à New York, le 18 octobre 2012, à Dacca (Bangladesh). — A.BIRAJ / REUTERS

Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis serait-il victime d’un complot? C’est ce que pense sa famille alors que le jeune Bangladais de 21 ans a été arrêté mercredi matin après avoir tenté de faire exploser la Réserve fédérale de New York.

>> Pour tout savoir sur l’attentat déjoué, c’est par ici

Alors que tous ses camarades d’université américaine évoquent également la personnalité pacifiste du jeune terroriste présumé, son père a démenti jeudi l'implication de son fils, estimant que ce dernier était victime d'une «conspiration raciste».

«Il est tombé dans un piège»

«Les services de renseignement américains jouent avec un simple garçon que nous avons envoyé faire des études supérieures. Les allégations contre mon fils ne sont pas du tout vraies. Il ne sait même pas conduire une voiture. Comment a-t-il pu être arrêté avec un fourgon?», a déclaré le père du suspect, Quazi Mohammad Ahsanullah, dans la capitale bangladaise, Dacca.

Directeur général adjoint d’une banque privée, il a précisé que son fils était le plus religieux de ses deux enfants, mais en aucun cas un fanatique. Il a indiqué qu'il avait demandé au gouvernement de l'aider «afin que notre fils ne devienne pas la victime d'un coup monté». «Il est tombé dans un piège», a-t-il ajouté. «Nous avons parlé avec lui 24 heures avant son arrestation», a-t-il encore insisté.

Un autre suspect arrêté

Le jeune homme a comparu devant un tribunal de Brooklyn mercredi. Selon la plainte pénale déposée à son encontre, il est arrivé aux Etats-Unis en janvier 2012 et a dit qu'il était en contact avec des membres d'Al-Qaida à l'étranger. Un autre suspect a par ailleurs été arrêté mercredi à San Diego (Californie), selon le Wall Street Journal.

Il s’agit d’un homme de 36 ans, Howard Willie Carter II, avec qui Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis se serait associé pour participer à l’attaque suivie depuis le début par le FBI. Cependant, les deux hommes n’ont été en contact que via Facebook et le premier ne devrait ainsi pas être poursuivi pour acte de terrorisme. En revanche, il ne s’en sortira pas indemne puisque des milliers d’images pédopornographiques ont été retrouvées sur le disque dur de son ordinateur.