Libye: L'armée va tenter de ramener le calme à Bani Walid

Reuters

— 

L'armée libyenne se dirige vers Bani Walid afin de tenter de ramener le calme dans cette ville, perçue comme un bastion de nostalgiques de Mouammar Kadhafi, après des affrontements meurtriers impliquant des groupes armés issus de la révolution, a annoncé le chef d'état-major.

Au moins 10 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées mercredi lorsque des groupes armés affiliés au gouvernement ont bombardé Bani Walid avant de subir une contre-offensive. La plupart des assaillants venaient de Misrata, ville distante de 140 km où la colère est forte après la mort d'Omran Chaban, un ancien rebelle décédé après deux mois de détention à Bani Walid, où il aurait été torturé. Omran Chaban, originaire de Misrata, est l'homme qui a découvert Mouammar Kadhafi terré dans une canalisation à Syrte le 20 octobre 2011.

Des miliciens de Misrata ont depuis pris position autour de Bani Walid, l'une des dernières villes à avoir résisté aux rebelles ayant renversé Mouammar Kadhafi. «Les forces (de l'armée) sont prêtes à entrer dans Bani Walid et nous espérons que ces forces pourront entrer de manière pacifique», a dit le chef d'état-major Youssef al Mangouche. «L'armée va prendre le contrôle de la situation sur le plan de la sécurité.» Un porte-parole des combattants de Bani Walid a affirmé que la ville était encore bombardée. «Les commerces sont fermés, il y a pénurie de nourriture et de carburant», a dit Salem al Wa'er.