Costa Concordia: Le capitaine refuse d'être seul responsable

Reuters

— 

Le capitaine du Costa Concordia a refusé jeudi de porter seul la responsabilité du naufrage du navire de plaisance qui avait entraîné la mort de 32 personnes le 13 janvier au large de l'île de Giglio en Toscane.
Francesco Schettino, accusé de meurtre, était entendu en tant que témoin dans le cadre d'une audience préliminaire au procès qui devra déterminer s'il est coupable d'avoir provoqué le naufrage du paquebot et d'avoir quitté son poste avant l'évacuation complète des 4.000 passagers et des membres de l'équipage.

«Nous tentons d'établir ce qui s'est passé exactement», a déclaré Francesco Pepe, avocat de Francesco Schettino, lors d'une interruption de séance. «Dans tous les cas, le plus important est que chacun va prendre sa part de responsabilité dans cet accident», a-t-il ajouté.

Responsabilité du naufrage

Autorisé par le juge à s'exprimer devant la cour, Francesco Schettino s'est adressé aux experts et a développé ses arguments «avec détermination», a indiqué Marco De Luca, un des avocats de la compagnie maritime Costa Croisières.
«Il a montré un esprit combatif, tout comme l'équipe qui assure sa défense, comme cela était attendu», a dit Marco De Luca à la presse.

Francesco Schettino a admis être responsable du naufrage du paquebot de 114.500 tonnes sur des rochers près de Giglio mais soutient qu'il a évité une catastrophe encore plus grave en manoeuvrant le navire vers des eaux plus profondes après l'impact.

Il a également fait valoir que la direction de Costa Croisières savait que ses bâtiments s'approchaient fréquemment des côtes pour saluer des représentants à terre, manoeuvre à l'origine de l'accident. Costa a rejeté ces accusations et Marco De Luca a rappelé que «le capitaine est responsable de toutes les décisions» prises concernant la navigation du paquebot.