L'attaque d'un drone tue neuf militants islamistes au Yémen

Avec Reuters

— 

Neuf personnes soupçonnées d'appartenir à Al-Qaïda ont été tuées au Yémen dans l'attaque d'un drone américain sur une ferme située dans une zone du sud du pays occupée jusqu'à récemment par les rebelles, selon une source policière et des habitants.

La ferme située à l'ouest de Jaar, l'une des deux villes du sud du Yémen reprise par l'armée aux rebelles au cours de l'été, a été touchée à l'aube par trois missiles différents, ont déclaré ces sources. Les habitants ont dit avoir retrouvé six corps calcinés ainsi que les restes des dépouilles de trois autres personnes, dont celle de Nader al Chaddadi, un activiste d'Al-Qaïda dans la province méridionale d'Abyan, qui était à la tête des rebelles occupant Jaar.

Une source policière a confirmé jeudi que Chaddadi faisait partie des victimes et que quatres autres étaient originaires de la ville de Jaar. Selon celle source, deux des hommes portaient des ceintures d'explosifs, et préparaient probablement des attentats suicides jeudi. Washington a multiplié ces derniers mois les attaques de drones contre les militants d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), que le nouveau président yéménite, Abd-Rabbou Mansour Hadi, essaie de déloger de leurs bastions du sud du pays.