Quelque 13.000 soldats français engagés sur les théâtres d'opération

— 

La France, qui doit contribuer au renforcement de la Finul au Liban, compte actuellement environ 13.200 soldats engagés dans des opérations militaires extérieures, selon un chiffrage de l'état-major des armées (EMA) au 31 juillet.
Son plus gros contingent est déployé en Côte-d'Ivoire, avec quelque 4.000 hommes dans le pays ou aux alentours.

- COTE D'IVOIRE: 3.600 hommes au sein de la force Licorne qui, depuis avril 2004, a pour mission de contribuer à la sécurité générale dans le pays. Fournit une capacité de réaction rapide à l'Onuci (Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire) en cas d'agression.
Détachement air (100 hommes) sous le contrôle de Licorne basé à Lomé (Togo).
200 hommes (1 compagnie de génie, 10 gendarmes et des officiers insérés au sein de l'état-major) au sein de l'Onuci.
200 hommes présents au large des côtes (golfe de Guinée).

- BALKANS (Kosovo, Bosnie...): 2.000 militaires au sein de la Force de maintien de la paix au Kosovo (KFOR), de l'Otan. 400 intégrés à la force de l'Union européenne en Bosnie (Eufor), chargée de la mise en place de l'aspect militaire de l'accord de paix de Dayton (Etats-Unis).

- AFGHANISTAN: la France a pris le 6 août pour huit mois le commandement régional de l'Otan, couvrant Kaboul et ses alentours. Quelque 1.100 soldats français au sein de l'opération de l'Otan.
Participation depuis fin 2001 (environ 1.000 hommes) aux opérations de la coalition anti-terroriste dirigée par les Etats-Unis ("Liberté immuable").

- LIBAN: 1.700 hommes (dont un millier de marins) au sein de l'opération française Baliste. 200 casques bleus français dans la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul). Commandement français.

- TCHAD: 1.200 hommes au sein du dispositif Epervier, mis en place en 1986.

- AFRIQUE: 600 militaires au Gabon, 400 en RDC et 200 en Centrafrique.