New York: Le FBI déjoue un attentat à la Fed

TERRORISME Un ressortissant bangladais de 21 ans a tenté de faire exploser une bombe devant la Réserve fédérale de New York, mercredi. Mais l'explosif, fourni par le FBI, était faux...

P.B. avec Reuters

— 

Le siège de la réserve fédérale américaine à New York, aux Etats-Unis.
Le siège de la réserve fédérale américaine à New York, aux Etats-Unis. — REUTERS/Brendan McDermid

Le FBI a arrêté ce mercredi un ressortissant bangladais de 21 ans accusé d'avoir voulu faire exploser une bombe de 450 kilos au siège de la Réserve fédérale de New York, ont annoncé les autorités américaines.

Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis,  arrivé début 2012 sous un visa d'étudiant, a été interpellé dans le sud de Manhattan  et inculpé pour terrorisme, a ajouté cette source souhaitant rester anonyme.

Infiltration du FBI

L'acte d'accusation publié par le New York Post se lit comme un roman d'espionnage. Début juillet, Nafis contacte un homme avec le but de monter une cellule djihadiste. Malheureusement pour lui, l'homme est une source du FBI et il contacte aussitôt les autorités. Sur le conseil de ces dernières, la source explique à Nafis qu'il connait un membre d'Al-Qaida pouvant fournir les explosifs nécessaires.

 

Pendant plus de deux mois, un agent du FBI gagne sa confiance. «Je veux faire quelque chose de très très très grès gros, qui va secouer tout le pays, pour les musulmans, pour faire un pas de plus vers notre domination du monde entier», explique Nafis. Le jeune homme explique d'abord qu'il veut mourir «en martyr» dans l'attaque suicide. Mais quand il demande à pouvoir se rendre au Bangladesh pour «mettre ses affaires en ordre», l'agent du FBI lui suggère une autre option, par peur de le perdre: déclencher le mécanisme à distance, afin de pouvoir mener d'autres attaques par la suite.

 

Après avoir enregistré une vidéo dans laquelle il explique agir «au nom de notre Cheik Oussama Ben Laden», Nafis assemble la bombe avec l'aide de l'agent, qui lui fournit un explosif inerte. Mardi matin, Nafis a tenté de déclencher la bombe via un téléphone, sans succès, puis a été arrêté par les autorités.

Wall Street et un haut responsable du gouvernement

Le suspect sera poursuivi pour tentative d'usage d'une arme de destruction massive et tentative de fourniture d'un soutien matériel à Al Qaïda, a déclaré le département de la Justice dans un communiqué.

Nafis est arrivé aux Etats-Unis en janvier 2012 et avait envisagé plusieurs cibles pour son attentat, parmi lesquels la Bourse de Wall Street et un haut responsable du gouvernement, peut-on lire dans le document du département de la Justice.