L'Iran dément vouloir créer une marée noire pour bloquer Ormuz

Reuters

— 

L'Iran a démenti, ce mercredi, des informations du magazine allemand Der Spiegel selon lesquelles les gardiens de la Révolution iraniens ont mis au point un plan pour provoquer une catastrophe écologique dans le détroit d'Ormuz. Le journal affirmait dimanche que le chef de cette unité d'élite de l'armée iranienne envisageait de provoquer une marée noire en coulant un pétrolier et bloquer ainsi les exportations de pétrole transitant par le détroit.

L'Iran entendait également se servir de cette menace pour obtenir une levée des sanctions imposées par l'Onu en raison de son programme nucléaire que les Occidentaux soupçonnent d'avoir des fins militaires. «Ces déclarations montrent que les nations occidentales sont tombées bien bas et ont recours à toutes les allégations contre nous», déclare Mohammed Reza Naqdi, chef d'une milice civile soumise à l'autorité des gardiens, cité par un site internet local. «Le Golfe persique fait partie des eaux et du territoire de l'Iran et nous serions également affectés par une pollution», ajoute-t-il.

Environ 40% des exportations de pétrole acheminées par voie maritime transitent par le détroit d'Ormuz. L'Iran a déjà menacé de fermer cette voie de passage ou d'en perturber le trafic si ses installations nucléaires étaient prises pour cibles d'attaques aériennes menées par Israël ou par les Etats-Unis.