Cuba: Fidel Castro avait recruté d'anciens SS pour entraîner ses troupes

MONDE Le leader cubain voulait s'affranchir de la tutelle soviétique...

C.C.
— 
Fidel Castro inspectant une batterie anti-aérienne cubaine pendant la crise des missiles de 1962.
Fidel Castro inspectant une batterie anti-aérienne cubaine pendant la crise des missiles de 1962. — GRANMA / AFP

La «crise des missiles» est désormais vieille de cinquante ans, mais elle continue de livrer ses secrets. En octobre 1962, révèlent des documents déclassifiés des services secrets allemands rapportés par le Daily Telegraph, alors que le président Kennedy était mis au courant de la présence de rampes de lancement de missiles soviétiques sur le territoire cubain, Fidel Castro se lançait au même moment dans un recrutement un peu particulier: celui d’anciens soldats des SS pour entraîner ses troupes et prévenir une invasion américaine.

Castro et les armes belges de l’extrême droite allemande

Désireux de s’affranchir de la tutelle militaire soviétique et faisant fi de leur opposition idéologique, le leader cubain a ainsi invité quatre anciens officiers des escadrons de la mort nazis à venir former l’armée révolutionnaire cubaine moyennant des salaires très avantageux et l’opportunité de débuter une nouvelle vie sous le soleil de La Havane. Mais deux seulement se seraient finalement rendus sur place, indique le Daily Telegraph.

Les documents des services secrets allemands révèlent également que le régime cubain a été plus loin en tentant de se fournir en armes de fabrication belge auprès de l’extrême droite allemande. La crise des missiles de Cuba avait duré treize jours durant lesquels les Etats-Unis et l’URSS ont été au bord du conflit nucléaire avant que le leader soviétique, Nikita Khrouchtchev, accepte un retrait de son projet militaire.