L'Iran serait prêt à déclencher une marée noire dans le Golfe

Avec Reuters

— 

Le chef des gardiens de la Révolution iraniens a mis au point un plan prévoyant de couler un pétrolier dans le détroit d'Ormuz afin de bloquer les exportations de brut et de contraindre à la levée des sanctions contre la République islamique, rapporte l'hebdomadaire allemand Der Spiegel dans sa dernière édition.

«L'objectif est de bloquer temporairement le trafic maritime par la pollution, de "punir" les pays arabes voisins hostiles à l'Iran et de forcer l'Occident à participer à un nettoyage de grande ampleur du Golfe -ce qui pourrait inclure une suspension des sanctions contre Téhéran», écrit le magazine sans citer de sources.

En attente de l'aval du guide suprême de la révolution

«Une décontamination ne serait possible qu'avec l'aide technique des autorités iraniennes et pour cela, l'embargo devrait être levé au moins temporairement», explique encore Der Spiegel à propos de ce projet censément mis au point par Mohammad Ali Jafari. «Les entreprises iraniennes, dont certaines sont la propriété des gardiens de la Révolution, pourraient même protifer des opérations de secours.»

Selon Der Spiegel, ce plan baptisé «Eau boueuse» n'a plus besoin que de l'aval du guide suprême de la révolution, Ali Khamenei, et il est examiné par les services de renseignement occidentaux. Quarante pour cent des exportations pétrolières par voie maritime transitent par le détroit d'Ormuz, que l'Iran a déjà menacé de bloquer en réponse à une frappe éventuelle contre ses installations nucléaires.