Syrie: Les rebelles abattent un avion

avec AFP

— 

Selon les experts, l'armée est affaiblie par la multiplication des fronts dans le pays et les attaques sur ses routes d'approvisionnement. Et sa supériorité militaire, en particulier aérienne, ne lui permet plus que de ralentir la progression de la rébellion.
Selon les experts, l'armée est affaiblie par la multiplication des fronts dans le pays et les attaques sur ses routes d'approvisionnement. Et sa supériorité militaire, en particulier aérienne, ne lui permet plus que de ralentir la progression de la rébellion. — afp.com

Les rebelles ont abattu samedi un avion de combat de l'armée dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, a-t-on appris auprès d'un officier rebelle basé dans cette région et d'une ONG. «Les rebelles ont abattu un avion de l'armée en périphérie ouest d'Alep», à une dizaine de kilomètres de la métropole commençante, a déclaré un officier rebelle à un journaliste de l'AFP à Atme, un village situé dans la province voisine d'Idleb qui sert de base-arrière à la rébellion.

Des rebelles ont tiré en l'air brièvement pour célébrer l'événement, selon le journaliste de l'AFP. Le président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane a déclaré à l'AFP que «les rebelles ont abattu un avion de combat dans l'ouest de la province d'Alep, où des combats font rage».

Vidéo amateur

«L'avion était en train de bombarder le village de Khan al-Assal», a-t-il précisé. Une vidéo amateur prise par des militants et distribuée par l'OSDH montre des gens courir vers un lieu où l'on voit une aile d'avion noircie par le feu ainsi que des morceaux de ce qui semble être la carlingue. «Allah Akbar», scandent des gens sur place, toujours selon la vidéo.

«Les gens ont l'habitude de fêter l'événement lorsque des avions sont abattus parce qu'ils bombardent les zones civiles», a indiquéAbdel Rahmane.