Norvège: Deux suspects filmés dans l'affaire des bijoux royaux volés

ENQUETE La police norvégienne a diffusé samedi des images montrant un homme et une femme qu'elle soupçonne d'être les auteurs du vol mercredi à Oslo de bijoux d'un roi ghanéen, Otomfuo Osei Tutu II...

avec AFP

— 

La police norvégienne a diffusé samedi des images montrant un homme et une femme qu'elle soupçonne d'être les auteurs du vol mercredi à Oslo de bijoux d'un roi ghanéen, Otomfuo Osei Tutu II.
La police norvégienne a diffusé samedi des images montrant un homme et une femme qu'elle soupçonne d'être les auteurs du vol mercredi à Oslo de bijoux d'un roi ghanéen, Otomfuo Osei Tutu II. — afp.com

La police norvégienne a diffusé samedi des images montrant un homme et une femme qu'elle soupçonne d'être les auteurs du vol mercredi à Oslo de bijoux d'un roi ghanéen, Otomfuo Osei Tutu II. Une photo montre une femme voilée, portant des lunettes, un pull et un blouson noirs et un pantalon beige, qui sort de l'hôtel Radisson Blue Plaza à la mi-journée, peu après le moment supposé du vol. Cette femme porte un sac en bandouillère et un dépliant dans les mains.

Sur cette image, on aperçoit dans le fond plusieurs hommes africains, pouvant faire partie de la délégation ghanéenne venue à un congrès norvégo-africain d'affaires où se rendait le roi. Une vidéo montre un homme portant une casquette et des lunettes de soleil, un sac à dos volumineux, une chemise et une veste foncées et un pantalon clair, qui entre puis sort du même hôtel, situé en plein centre d'Oslo.

Des bijoux «de grande valeur»

La police norvégienne a lancé un appel au public pour obtenir des renseignements sur cette femme et cet homme. Le vol a eu lieu dans le hall de l'hôtel, le ou les voleurs s'emparant simplement d'une valise posée en haut d'un tas de bagages au moment où la délégation ghanéenne était à la réception.

La police a indiqué que les bijoux étaient «de grande valeur», sans toutefois donner d'estimation. Elle a indiqué que l'enquête avait été confiée à une unité spécialiste du grand banditisme. Le roi Otomfuo Osei Tutu II, de la riche tribu des Ashanti, est l'un des plus puissants chefs traditionnels dans son pays, et le gouvernement consulte régulièrement son avis. Le Ghana est devenu une république en 1960, trois ans après son indépendance.

D'après la presse norvégienne, ce monarque se trouvait toujours à Oslo samedi.