Libye: Le chef d'Al Qaïda salue l'attaque du consulat américain à Benghazi

Reuters

— 

Le chef d'Al Qaïda, Ayman al Zaouahri, réclame de nouvelles actions contre le film L'innocence des musulmans et salue l'attaque contre le consulat américain de Benghazi, sans toutefois en revendiquer la responsabilité, dans un message diffusé vendredi sur des sites internet islamistes.

L'ancien adjoint d'Oussama ben Laden appelle les auteurs de l'attaque du consulat, qui a coûté la vie à l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye le 11 septembre, à «continuer leur opposition à l'agression du croisé américain sioniste contre l'islam et les musulmans».

Trois autres Américains ont également péri dans l'assaut lancé contre la mission diplomatique après une manifestation contre L'innocence des musulmans, un film islamophobe fabriqué en Californie et diffusé sur internet qui a suscité colère et indignation le mois dernier dans le monde arabo-musulman.

Un assaut planifié

Zaouahri a estimé que les autorités américaines avaient «autorisé ce film au nom de la liberté personnelle et de la liberté d'expression» mais ne respectaient plus ces valeurs dans le traitement imposé aux prisonniers musulmans de Guantanamo, d'Irak ou d'Afghanistan.

L'attaque a d'abord été liée par les autorités américaines à la manifestation contre le film mais le renseignement s'oriente désormais vers la thèse d'un assaut planifié, ce qui suscite, en pleine campagne électorale, un vif débat entre démocrates et républicains sur la sécurité des Américains en Libye.