Le parlement turc avance la date des élections locales

Reuters

— 

Le parlement turc a adopté un amendement avançant de six mois la date des prochaines élections locales, et allongeant le délai entre ce scrutin et la présidentielle à laquelle devrait se présenter le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

L'amendement constitutionnel, voté vendredi soir en première lecture par 360 voix, devra encore être approuvé en seconde lecture car il n'a pas franchi la majorité requise des deux tiers pour être adopté directement. Il fera l'objet d'un référendum dans un délai de soixante jours si le président Abdullah Gül ne le soumet pas à une seconde lecture.

En vertu de cet amendement, les prochaines municipales auront lieu en octobre 2013 au lieu de mars 2014. Le scrutin marquera l'ouverture d'un cycle électoral censé se poursuivre par une élection présidentielle dans les mois suivants puis des législatives en 2015.

Erdogan brigue la présidence

Tayyip Erdogan ne fait guère mystère de son intention de briguer la présidence, dont un projet de réforme de la Constitution prévoit d'élargir les pouvoirs.

Les analystes estiment que le Premier ministre turc souhaite éviter que les municipales ne se transforment en plébiscite pour ou contre sa personne.

Les opposants d'Erdogan redoutent que la suppression de l'actuel système parlementaire, résultat probable de la réforme constitutionnelle en cours d'examen, donnera trop de pouvoirs à un homme qu'ils soupçonnent déjà de vélléités autoritaires.