Bali: Dixième anniversaire des attentats à la bombe qui avaient fait 202 victimes

Reuters

— 

Le ministre indonésien des Affaires étrangères, Marty Natalegawa, et le chef du gouvernement australien, Julia Gillard, ont présidé vendredi à Kuta, sur l'île de Bali, une cérémonie à la mémoire des 202 victimes des attentats à la bombe qui endeuillèrent cette station balnéaire réputée d'Asie.

«Nos gens ont été attaqués et, à travers eux, nos valeurs. Ici, dans ces rues très animées, des souffrances impitoyables ont été infligées qui ne cesseront jamais», a déclaré le Premier ministre d'Australie, un pays qui compte de nombreux ressortissants parmi les victimes du drame du 12 octobre 2002.

Elle a ajouté: «Mais il est évident que cette attaque dirigée contre nous, en tant qu'êtres humains et Australiens, a échoué».

Les attentats, qui ont fait aussi 209 blessés, ont visé pour la plupart des touristes étrangers, dont 88 Australiens, dans un bar et devant une boîte de nuit.

Ils sont l'oeuvre de deux kamikazes islamistes et sont considérés comme les attentats les plus meurtriers de l'histoire de l'Etat musulman le plus peuplé de la planète.

Après un fléchissement de quelques années, le tourisme a repris ses droits sur cette île aux plages de sable fin où le nombre de visiteurs a doublé depuis la période précédant les attentats.

Le groupe asiatique Jemaah Islamiyah, lié à la nébuleuse Al Qaida, a été désigné par les autorités indonésiennes comme le commanditaire des attentats. Des centaines d'activistes ont été arrêtés et les trois principaux auteurs ont été condamnés et exécutés.