La Turquie renouvelle un mandat admettant des incursions en Irak

Avec Reuters

— 

Le parlement turc a voté jeudi en faveur d'un renouvellement d'un an d'un mandat qui permet à l'armée de pénétrer dans le nord de l'Irak, afin de poursuivre des militants autonomistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), malgré les objections de Bagdad. Le texte autorise le gouvernement à «envoyer des membre des forces armées turques, dans le but d'éliminer les menaces d'attentats terroristes, dans des opérations transfrontalières dans le nord de l'Irak, où le PKK a fait son nid.»

Le premier mandat de ce type a été adopté en 2007, et a depuis été renouvelé chaque année, mais l'Irak, qui n'exerce qu'un contrôle limité sur sa région kurde dans le Nord, a demandé au début du mois à la Turquie d'y mettre fin. Les relations entre les deux pays se sont tendues au cours des derniers mois, notamment en raison du refus d'Ankara d'extrader Tarek al Hachemi, ancien vice-président irakien, condamné à mort dans son pays. Les combats entre l'armée turque et le PKK, considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, l'Union européenne et Ankara, ont fait plus de 40.000 morts depuis 1984.