Russie: Une des Pussy Riots libérée, deux autres condamnées

JUSTICE Ses deux compatriotes ont elles été condamnées à deux ans de prison...

— 

La peine de deux ans de prison infligée à deux membres du groupe punk russe Pussy Riot a été confirmée mercredi en appel. Mais la troisième jeune femme condamnée l'été dernier va être libérée. Les militantes féministes avaient chanté en février, en pleine campagne électorale, une prière punk hostile à Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou. Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, et Maria Aliokhina, 24 ans, devront purger une peine de deux années de détention dans un camp pénitentiaire pour « hooliganisme motivé par la haine religieuse ». Pour sa part, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, frappée d'une peine identique en première instance et qui avait récusé ses avocats il y a dix jours, a vu sa peine suspendue par la cour d'appel. Sa défense a affirmé qu'elle n'avait pu participer à la manifestation dans la cathédrale du Christ-Sauveur car elle avait déjà quitté les lieux. Lors de l'audience en appel, Tolokonnikova et Aliokhina ont répété que leurs motivations étaient purement politiques. « Nous ne voulions pas offenser les croyants », a assuré Aliokhina.