Egypte: Acquittements pour l'attaque à dos de chameaux place Tahrir

Reuters

— 

Vingt-quatre anciens hauts fonctionnaires égyptiens accusés d'avoir ordonné l'attaque à dos de chameaux des manifestants de la place Tahrir, le 2 février 2011, ont été acquittés mercredi au terme de plus d'un an de procédures.

L'épisode a été l'un des plus violents de la «révolution du Nil». Le président Hosni Moubarak a démissionné neuf jours plus tard, au terme de près de trois semaines de manifestations.

La Cour «n'a pas trouvé de preuves qui permettent de condamner les prévenus», selon une pièce judiciaire obtenue par Reuters.

Parmi les personnalités acquittées figurent Fathi Sorour, ancien président de l'Assemblée du peuple, et Safouat Chérif, son homologue du Sénat et confident de longue date de Moubarak.

Tous deux resteront derrière les barreaux dans l'attente d'autres procès pour corruption.