La Corée du Nord affirme que les Etats-Unis sont à portée de leurs missiles

ARMEMENT Deux jours après l'accord passé entre Séoul et Washington sur l'extension de la portée des missiles sud-coréens...

Avec Reuters

— 

Le leader de la Corée du nord, Kim Jong-un, entouré de dirigeants, le 6 avril 2012.
Le leader de la Corée du nord, Kim Jong-un, entouré de dirigeants, le 6 avril 2012. — KCNA

La Corée du Nord a affirmé mardi disposer de fusées capables d'atteindre le territoire des Etats-Unis, deux jours après la conclusion d'un accord entre Séoul et Washington visant à étendre la portée des missiles balistiques sud-coréens.

Pyongyang chercherait à se doter de tels vecteurs d'une portée supérieure à 6.700 km, mais deux tirs expérimentaux ont échoué récemment. Dans un communiqué, la Commission nationale de la défense de Corée du Nord affirme que Pyongyang est prêt à contrer toute menace des Etats-Unis, rapporte l'agence de presse KCNA.

«Nous ne cachons pas (le fait) que les forces révolutionnaires armées (...), maintiennent à portée de frappe non seulement les bases des forces fantoches et des forces de l'agression impérialiste américaine sur la terre inviolable de Corée, mais aussi le Japon, Guam et le territoire continental des Etats-Unis», poursuit l'agence nord-coréenne.

«Ils feraient mieux de nourrir leur population»

Le gouvernement américain a refusé de se prononcer sur la véracité de ces affirmations, qui relèvent selon lui du renseignement. Il souligne en revanche que la Corée du Nord est tenue de renoncer à toutes ses activités balistiques, en vertu de plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

«Plutôt que de vanter les capacités de leurs missiles, ils feraient mieux de nourrir leur population», a déclaré Victoria Nuland, porte-parole du département d'Etat, ajoutant que les «menaces et les provocations» ne feraient que nuire au dialogue avec la communauté internationale.

20.000 militaires américains en Corée du Sud

Dimanche, la Corée du Sud a annoncé la conclusion d'un accord avec les Etats-Unis qui lui permet de doubler la portée de ses missiles balistiques, jusqu'ici limitée à 800 km, dans un objectif dissuasif vis-à-vis de la Corée du Nord. Plus de 20.000 militaires américains sont d'ailleurs déployés dans le pays.

En avril, sous la houlette de son nouveau dirigeant Kim Jong-un, la Corée du Nord a effectué un nouveau tir de fusée qui n'a duré que quelques minutes sur un peu plus de 100 km avant que l'engin n'explose au dessus de la mer entre la Corée du Sud et la Chine.