Les islamistes somaliens d'Al Chabaab interdisent une ONG humanitaire islamique

Reuters

— 

Les islamistes somaliens d'Al Chabaab ont annoncé lundi avoir interdit à l'ONG humanitaire Secours islamique (IR) d'opérer dans les zones qu'ils contrôlent, une mesure susceptible de priver 1,3 million de personnes de vivre, d'eau potable et de soins médicaux.

L'ONG visée, l'une des rares organisations internationales d'aide pouvant encore travailler dans les secteurs tenus par les Chabaab, a fait savoir qu'elle n'avait pas été avertie par ces derniers de cette mesure, qui lui interdit aussi d'opérer dans les zones tenues par le gouvernement de Mogadiscio.

Travail avec d’autres ONG

Confrontés à une offensive de l'armée somalienne et de la Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom), les Chabaab se sont retirés de plusieurs de leurs bastions urbains dans le centre et le sud du pays, dont dernièrement la cité portuaire de Kismayo. Ils continuent toutefois à contrôler de vastes zones dans les campagnes.

Pour les combattants islamistes liés à Al-Qaida, Secours islamique s'est rendu coupable de travailler avec d'autres ONG déjà expulsées par les Chabaab, dont, précisent-ils sur leur compte Twitter, le Programme alimentaire mondial de l'Onu (Pam).

Le directeur régional de l'ONG islamique, Iftikhar Ahmed Chahine, a pour sa part nié qu'un quelconque programme de Secours islamique soit d'une manière ou d'une autre financé par le Pam.