Peut-être à base d'un composant comme la nitroglycérine

— 

Les explosifs liquides qui, selon le ministre américain de l'Intérieur Michael Chertoff, auraient du être utilisés contre des avions de ligne entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, pourraient être à base d'un composant comme la nitroglycérine, estime un expert.
Selon ce spécialiste des explosifs et de la lutte antiterroriste parlant sous couvert de l'anonymat, ce type d'explosif est relativement facile à mettre en oeuvre à bord d'un avion.
Plusieurs pays, dont la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, ont interdit jeudi aux passagers d'emporter tout liquide, dont les boissons, les gels pour cheveux et les lotions à bord des avions. Par ailleurs, tout matériel électrique et électronique (téléphones portables, appareils de photo, caméras numériques, ordinateurs, lecteurs MP3), doit être enregistré en soute.
La nitroglycérine, liquide huileux et jaunâtre, explosif à effet de souffle, est utilisée sur les chantiers ou les carrières. Selon cet expert, elle explose grâce à un détonateur, pesant quelques grammes et de la taille d'un bouchon de stylo.
Ce détonateur est composé d'un explosif primaire (azoture de plomb ou fulminate de mercure) sensible à la chaleur ou à un choc électrique et d'un explosif secondaire (tetryl) qui favorise la détonation. Le détonateur peut être actionné par un choc électrique provoqué par une petite pile qui serait dissimulée dans un appareil électrique ou électronique portable ou par une mèche lente allumée avec un briquet.
Deux ou trois litres de ces composants liquides, selon ce spécialiste, placés dans l'un des compartiments à bagages de la cabine des passagers, suffiraient, assure-t-il, à un effet de souffle provoquant une brèche dans l'avion, sa dépressurisation, puis sa destruction.
Mais, ajoute-t-il, l'effet destructeur dépend de la taille de l'avion et de l'endroit où a été placé l'explosif : plus l'avion est grand et plus la quantité d'explosif devra être importante; l'effet destructeur sera plus grand si l'explosif est placé à l'arrière ou à l'avant de la cabine.