Corée du Sud: Washington laisse Séoul augmenter la portée de ses missiles

Reuters

— 

La Corée du Sud a obtenu l'accord des Etats-Unis pour plus que doubler la portée de ses missiles face à la menace perçue en provenance de la Corée du Nord, a annoncé dimanche le gouvernement sud-coréen.

La Corée du Sud va désormais pouvoir se doter de missiles de 800 km de portée, contre un maximum de 300 km jusqu'à présent, a dit Chun Young-woo, conseiller du président Lee Myung-bak pour les affaires étrangères et de sécurité.

La charge explosive maximale installée dans ces missiles reste fixée à 500 kg mais elle pourra être augmentée pour les projectiles de moindre portée.

«L'objectif le plus important recherché par notre gouvernement dans la révision de ces normes sur les missiles est d'exercer une dissuasion face aux provocations militaires de la Corée du Nord», a dit Chun Young-woo.

La Corée du Sud affirme que l'ensemble de son territoire ainsi que toutes les bases militaires américaines au Japon et à Guam sont à la portée de missiles nord-coréens.

Outre le mécontentement prévisible du régime communiste au pouvoir à Pyongyang, cet accord annoncé dimanche pourrait susciter l'inquiétude de la Chine, du Japon et de la Russie, dont certaines parties pourraient désormais se trouver à la portée de missiles sud-coréens.