Attentats déjoués contre dix avions britanniques

— 

La situation à Londres-Heathrow, le plus grand aéroport d'Europe, est "chaotique", a témoigné Fiona Bruce, une journaliste de la BBC qui partait en vacances.
La situation à Londres-Heathrow, le plus grand aéroport d'Europe, est "chaotique", a témoigné Fiona Bruce, une journaliste de la BBC qui partait en vacances. — Alessandro Abbonizio AFP/Archives

La Grande-Bretagne s’est réveillée ce matin en état d’alerte terroriste maximal après l’annonce par le ministre de l’Intérieur qu’un attentat majeur avait été déjoué par la police et les services de contre-espionnage. Selon John Reid, l’attaque visait à faire exploser en plein vol plusieurs avions à destination des Etats-Unis. Les médias britanniques indiquent que 18 arrestations ont été effectuées la nuit dernière. Scotland Yard a annoncé que vingt-et-un suspects ont été placés en garde à vue jeudi matin.
Selon la BBC qui cite les services de renseignement, pas moins de dix avions étaient supposés exploser au-dessus de l’Atlantique.

A 2 heures locales ce matin, le Joint Terrorism Analysis Centre a augmenté le niveau d’alerte de «grave» à «critique», son degré le plus élevé. Selon les définitions du JTAC cela signifie qu’une attaque terroriste est considérée comme « imminente ».

En conséquence, l’administration qui est en charge de la sécurité des aéroports britanniques a décidé de la fermeture temporaire de celui d’Heathrow – le plus fréquenté d’Europe – jusqu'à 17h, à tous les avions arrivant n’ayant pas encore décollé de leur aéroport d’origine, en attendant que les mesures de sécurité soient pleinement opérationnelles. Devant le chaos actuel, la British Airport Authority (BAA) conseille aux Britanniques qui devaient embarquer aujourd’hui de renoncer purement et simplement à leur voyage.

Les personnes devant impérativement se rendre aux Etats-Unis depuis l’Angleterre doivent s’attendre à des retards importants. Parmi les mesures prises dans l’urgence ce matin, les bagages à main seront limités au strict minimum : les téléphones et ordinateurs portables sont désormais interdits en cabine, ainsi que tous les objets électroniques, y compris, précise la BAA, les clés électroniques de voitures. Toutes formes de liquide sont aussi interdites, ce qui laisse à supposer que la police s’attendait à ce que des explosifs se présente sous cette forme. Au cours d’un bref point de presse, un responsable de la BAA a même précisé que la nourriture pour bébé serait autorisée, mais serait goûtée par des officiers de sécurité. Dans les quatre terminaux d’Heathrow, des officiels en gilet fluorescent distribuaient des sacs en plastiques transparents, destinés à faciliter les contrôles.

Peu d’information ont encore filtré sur l’enquête elle-même menée par la police londonienne et le MI-5, l’équivalent britannique de la DST. On sait simplement que les arrestations concerneraient des ressortissants britanniques originaires du Pakistan et d’Asie du Sud et que l’opération de police effectuée la nuit dernière à Londres est le résultat d’une enquête de plusieurs mois.

Frédéric Filloux