Ouganda: Le chef de l'opposition arrêté

Reuters

— 

La police ougandaise a arrêté jeudi Kizza Besigye, le principal dirigeant de l'opposition, après avoir dispersé à coups de gaz lacrymogènes une manifestation antigouvernementale à Kampala.

«Nous interrogeons (Besigye) et lorque nous aurons terminé il sera inculpé de charges liées à l'incitation à la haine et à la violence», a déclaré à Reuters Ibn Ssenkumbi, un porte-parole de la police. «Ces gens-là utilisent la violence pour parvenir à leurs fins», a-t-il ajouté. Les sympathisants de Besigye dénoncent la corruption et les violations des droits de l'homme mais pour la police les manifestants cherchent uniquement à renverser le président Yoweri Museveni par la violence.

Les forces de l'ordre ont fendu la foule afin d'arrêter Besigye, ce qui a rendu les manifestants furieux. Ceux-ci «se sont immédiatement opposés à la police et ont formé un rempart de leurs corps pour le protéger», a déclaré à Reuters Susan Mutima, une manifestante de 35 ans.