Le statut des Palestiniens à l'ONU sans doute abordé en novembre

Reuters

— 

Les Nations unies devraient organiser un débat sur le statut des Palestiniens à l'ONU à la mi-novembre, après l'élection présidentielle américaine, a annoncé mercredi le président de l'Assemblée générale de l'ONU.

Le président palestinien Mahmoud Abbas, qui n'a pas réussi l'an dernier à obtenir pour l'Autorité palestinienne le statut d'Etat-membre à part entière, a déclaré la semaine dernière qu'il recherchait désormais à atteindre un objectif un peu moins ambitieux : celui d'Etat non membre comme le Vatican.

Faire partie de la Cour pénale internationale

Le statut actuel des palestiniens est celui d' «entité observatrice». Si le président Abbas réussit à convaincre, l'Autorité palestinienne deviendra «Etat observateur». «La mi-novembre, il y aura un débat international sur la question palestinienne à l'Assemblée générale», a déclaré son président, Vuk Jeremic, lors d'une conférence de presse.

«Il y a des calendriers électoraux et politiques dans de nombreuses parties du monde», a-t-il ajouté dans une allusion à l'élection présidentielle américaine du 6 novembre.  «A ce que je comprends, la direction de l'Autorité palestinienne va s'engager dans des discussions approfondies (..) pour arriver à la conclusion sur ce qu'ils veulent faire quelque part en novembre». Etre enregistré comme Etat plutôt que comme une entité pourrait permettre à l'Autorité palestinienne de faire partie de la Cour pénale internationale (CPI) et de déposer une série de plaintes contre Israël pour l'occupation des territoires palestiniens.

Il n'y a plus eu de négociations de paix directes entre Israël et les Palestiniens depuis 2010. Ces derniers avaient alors refusé de reprendre les discussions tant qu'Israël poursuivrait ses implantations de colonies de peuplement en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.