Syrie: Le ministre des Affaires étrangères accuse la France de soutenir le «terrorisme»

Avec Reuters

— 

Le ministre syrien des Affaires étrangères a accusé ce lundi la France et d'autres pays de soutenir le «terrorisme» en fournissant armes et argent aux rebelles tentant de renverser le régime de Bachar al-Assad.

S'exprimant à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, Walid al Moualem a aussi cité les Etats-Unis, le Qatar, l'Arabie saoudite et la Turquie parmi les pays agissant comme la France. Il a en outre dénoncé comme une «ingérence flagrante» dans les affaires intérieures de la Syrie les appels en faveur d'un départ de Bachar al-Assad du pouvoir.

Lors de sa rencontre avec Walid al Moualem en marge de l'Assemblée générale, Ban Ki-moon a pour sa part «évoqué dans les termes les plus forts la poursuite des meurtres, des destructions massives, des atteintes aux droits de l'homme et des attaques aériennes et à l'artillerie commis par le gouvernement» syrien, a déclaré un porte-parole du secrétaire général de l'ONU.