Cambodge: Un opposant de 71 ans condamné à 20 ans de prison

Avec Reuters

— 

Un opposant cambodgien de 71 ans a été condamné ce lundi à vingt ans de prison pour rébellion contre l'Etat dans une affaire de différend foncier.

Sonando, qui a la double nationalité française et cambodgienne, est connu pour son action en faveur des droits de l'homme et dirige la station de radio Beehive. Le nombre de différends fonciers a explosé au Cambodge ces dernières années dans un contexte de forte croissance économique où les terrains sont très recherchés.

Incitation à prendre les armes contre le gouvernement

Sonando a été condamné avec 13 coaccusés pour avoir incité les habitants d'un village de la province de Kratie, dans l'est du pays, à prendre les armes contre le gouvernement et pour avoir cherché à recruter un million de personnes pour le renverser. Deux autres accusés ont été condamnés à quinze et trente ans de prison par contumace.

Dans un discours diffusé dans tout le pays en juin, le Premier ministre, Hun Sen, avait demandé l'arrestation de Sonando pour avoir ourdi «un complot visant à renverser le gouvernement et tenter d'établir un Etat au sein de l'Etat». «Le verdict de ce jour ne fait que démontrer, une fois encore, que les tribunaux au Cambodge sont de plus en plus utilisés comme un outil de répression», a déclaré la Fédération internationale des droits de l'homme. Alors qu'il était emmené menotté après le verdict, Sonando s'est dit «fier» et a fait le «V» de la victoire.