L'Iran au bord de la faillite, selon un ministre israélien

Reuters
— 

L'économie iranienne est sur le point de s'effondrer du fait des sanctions internationales mises en oeuvre pour condamner la poursuite des activités nucléaires sensibles de Téhéran, a estimé dimanche le ministre israélien de l'Economie Yuval Steinitz.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a invité cette semaine la communauté internationale à fixer à Téhéran une ligne rouge à ne pas dépasser, juge, lui, que les sanctions économiques sont sans effet sur les ambitions nucléaires de la République islamique. Les membres de son gouvernement reconnaissent toutefois de plus en plus ouvertement l'efficacité du boycott du pétrole iranien en vigueur en Europe et aux Etats-Unis.

«Les sanctions infligées à l'Iran ont franchi un seuil l'an dernier», a déclaré Yuval Steinitz au micro de Radio Israël.

«Elle ne s'effondre pas, mais elle est sur le point de le faire. Le manque à gagner concernant les revenus pétroliers approchera les 45 à 50 milliards de dollars à la fin de l'année», a-t-il ajouté.