Ahmadinejad dénonce à l'ONU les «menaces sionistes»

Reuters

— 

L'Iran est menacé d'une action militaire de la part de «sionistes barbares», a déclaré mercredi Mahmoud Ahmadinejad à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, dans une allusion à peine voilée à Israël. Les grandes puissances recourent à la menace contre certains pays afin de les asservir, a ajouté le président iranien.

«La menace persistante venant de sionistes barbares de recourir à une action militaire contre notre grande nation est un exemple clair de cette triste réalité», a dit Mahmoud Ahmadinejad, qui s'exprimait le jour de Yom Kippour, la fête du Grand Pardon, l'une des plus importantes du calendrier juif. Israël laisse planer la menace d'un bombardement des installations nucléaires iraniennes car il soupçonne la République islamique de chercher à se doter secrètement de l'arme atomique. Téhéran assure que son programme nucléaire est purement pacifique.

«Politiques et actions hégémoniques du sionisme mondial»

Mahmoud Ahmadinejad achèvera en 2013 son deuxième et dernier mandat présidentiel. S'exprimant pour la huitième fois devant l'Assemblée générale de l'ONU, il a abordé des thèmes déjà évoqués lors de ses précédentes interventions dans cette même enceinte. Durant ses 33 minutes de discours, il a ainsi réclamé la création d'une «commission d'enquête indépendante» pour établir la «vérité» sur les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Il s'est aussi plaint des «politiques et actions hégémoniques du sionisme mondial».

Lundi, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré qu'Israël n'avait «aucune racine» au Moyen-Orient et qu'il serait «éliminé». La représentation des Etats-Unis à l'Onu a fait savoir que ses délégués n'avaient pas assisté à l'intervention de Mahmoud Ahmadinejad. Le président américain Barack Obama a déclaré mardi que les Etats-Unis feraient «ce qu'ils doivent faire» pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme nucléaire.

Mahmoud Ahmadinejad a dénoncé mercredi l'«actuel ordre mondial tyrannique» dans lequel «la pauvreté est imposée aux nations et les grandes puissances poursuivent leurs ambitions et leurs buts soit par la tromperie soit par la force». «Il ne fait aucun doute que le monde a besoin d'un nouvel ordre et d'un nouveau mode de pensée», a-t-il ajouté, en dénonçant le matérialisme et l'absence de valeurs morales dans le monde actuel.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.