Marines urinant sur des cadavres: Deux sergents inculpés

© 2012 AFP

— 

Deux sergents du corps des Marines américains ont été inculpés pour leur implication présumée dans le scandale provoqué par une vidéo mise en ligne sur internet dans laquelle on voit des soldats uriner sur les cadavres de trois Afghans, a annoncé lundi le Pentagone.
Deux sergents du corps des Marines américains ont été inculpés pour leur implication présumée dans le scandale provoqué par une vidéo mise en ligne sur internet dans laquelle on voit des soldats uriner sur les cadavres de trois Afghans, a annoncé lundi le Pentagone. — Adek Berry afp.com

Deux sergents du corps des Marines américains ont été inculpés pour leur implication présumée dans le scandale provoqué par une vidéo mise en ligne sur internet dans laquelle on voit des soldats uriner sur les cadavres de trois Afghans, a annoncé lundi le Pentagone.

L'annonce de ces inculpations par la justice militaire, un mois après des sanctions administratives prises à l'encontre de trois autres protagonistes, intervient alors que le monde musulman est secoué depuis une dizaine de jours par Facebook de publier des messages privés … Le bug de ce lundi 21 septembre, un incident sans précédent? Ce n’est pas sûr à 100%. Le 19 décembre dernier, le journal finlandais YLE Uutiset aurait rapporté que des messages privés d’utilisateurs avaient été publiés par erreur sur leur timeline, comme le rapportait alors Zdnet. Sur ce forum, des utilisateurs débattaient afin de savoir si ce bug était réel. Certaines personnes racontent avoir vu des messages privés apparaître sur les timelines, tandis que d’autres jugent qu’il s’agit d’une «fausse alerte». Facebook avait à l’époque nié. Un porte-parole avait déclaré: «Un petit nombre d’utilisateurs se sont inquiétés du fait que ce qu’ils croient être des messages privés soient apparus sur leur timeline. Nos ingénieurs ont investigué, et conclu que les messages en question étaient en fait d’anciens posts de wall (et pas des conversations privées, ndlr) qui avaient toujours été visibles sur les profils des utilisateurs. Facebook est satisfait de constater qu’il n’y a eu aucune atteinte à la vie privée». Soit mot pour mot la justification apportée par Facebook, qui dément l’existence du bug ce lundi 24 septembre… Facebook peut en tout cas compter sur la Commission fédérale du commerce pour étudier de près ses arguments. Le réseau social est en effet placé sous son étroite surveillance depuis fin 2011. Le réseau social avait alors accepté un règlement à l'amiable avec celle-ci dans le cadre de l'enquête menée sur ses pratiques en matière de vie privée. ">une vague de manifestations antiaméricaines après la diffusion sur internet d'un film dénigrant l'islam et réalisé aux Etats-Unis. Les deux sergents, Joseph Chamblin et Edward Deptola, sont mis en cause pour leur implication dans l'affaire et pour avoir «posé sur des photographies non autorisées avec des victimes humaines», souligne le corps d'élite de l'armée américaine dans un communiqué. Ils appartiennent à une unité de tireurs d'élite du 3e bataillon du 2e Régiment de Marines, basée à Camp Lejeune (Caroline du Nord, sud-est).

La justice militaire leur reproche notamment d'avoir failli à leur mission d'encadrement des Marines placés sous leurs ordres, mais aussi dans la destruction abusive d'habitations et les tirs non autorisés, y compris au lance-grenades, ajoute le communiqué, précisant que l'inculpation avait eu lieu vendredi.

Les faits remontent au 27 juillet 2011 lors d'une opération contre l'insurrection talibane dans le district de Musa Qala, dans le Helmand (sud-ouest de l'Afghanistan), mais ils n'ont été portés à la connaissance du public que le 11 janvier avec la mise en ligne d'une vidéo sur Internet. Dans cette vidéo, quatre jeunes soldats se soulagent, hilares, sur les cadavres ensanglantés de trois Afghans. Les images ont fait le tour du monde et horrifié les principaux responsables politiques et militaires américains, consternés par un acte «lamentable», selon les termes du secrétaire à la Défense Leon Panetta.