Grande-Bretagne: Cameron apporte son soutien à un ministre après un dérapage

Reuters

— 

Le Premier ministre britannique David Cameron a apporté son soutien ce lundi à un responsable de son gouvernement accusé d'avoir traité un policier de «prolo», une insulte qui met à mal les efforts déployés par les conservateurs pour se défaire de leur image de parti de privilégiés.

L'incident, rapporté lundi dans les colonnes du quotidien The Sun, s'est produit mercredi soir dernier lorsque Andrew Mitchell, chargé de la discipline interne au parti à la Chambre des communes, a voulu sortir à vélo par la grille principale du 10, Downing Street. Un policier a alors refusé de lui ouvrir les grilles et l'a invité à emprunter le passage réservé aux piétons. «Vous feriez mieux de rester à votre putain de place. Vous ne dirigez pas ce putain de gouvernement. Vous n'êtes que des putains de prolos», lui aurait alors lancé Andrew Mitchell.

Excuses

Alors que les syndicats de police et le parti travailliste ont réclamé l'ouverture d'une enquête, le porte-parole de David Cameron a estimé qu'il était temps de tirer un trait sur cette affaire, Mitchell s'étant excusé auprès de la police, tout en démentant toutefois les propos qui lui ont été attribués. «Il a reconnu que ce comportement était inacceptable et ses excuses ont été acceptées», a déclaré le porte-parole du 10 Downing Street.

Ces insultes, et notamment l'usage de l'adjectif condescendant« prolo», ont embarrassé le parti conservateur, qui peine à remonter dans les sondages dans un contexte économique morose, marqué par la récession, des hausses d'impôts et des coupes budgétaires. Cet incident risque d'alimenter les critiques des détracteurs des conservateurs qui estiment que le parti de David Cameron est dirigé par un groupe de riches privilégiés dont les politiques sont très éloignées des intérêts et du quotidien de la majorité des Britanniques.

De nombreux hauts responsables du parti sont millionnaires et sont passés par les plus grandes écoles privées britanniques et les prestigieuses universités de Cambridge ou Oxford.