Syrie: Lakhdar Brahimi assure à l'ONU que le conflit s'aggrave

© 2012 AFP

— 

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a annoncé que le nouvel émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi, qui se trouvait mardi au Caire pour rencontrer des représentants de l'opposition syrienne, allait rencontrer "bientôt" à Damas le président Bachar al-Assad
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a annoncé que le nouvel émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi, qui se trouvait mardi au Caire pour rencontrer des représentants de l'opposition syrienne, allait rencontrer "bientôt" à Damas le président Bachar al-Assad — Khaled Desouki afp.com

L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi a déclaré ce lundi devant le Conseil de sécurité que le conflit en Syrie s'aggravait et que le pays faisait face à une crise alimentaire croissante, ont rapporté des ambassadeurs. Lakhdar Brahimi a également déclaré aux 15 pays membres du Conseil que le régime syrien estimait à 5.000 le nombre d'étrangers prenant part aux combats dans le pays et qu'il dépeignait de plus en plus la guerre civile comme «une conspiration de l'étranger», ont déclaré à l'AFP des ambassadeurs présents lors de la réunion.

L'ancien ministre algérien des Affaires étrangères, qui rendait compte au Conseil de sa récente visite en Syrie, au cours de laquelle il a notamment rencontré le président Bachar al-Assad, a brossé une image très sombre du conflit qui a fait 29.000 morts en 18 mois selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Devant le Conseil, il a assuré que la torture des prisonniers était devenue «une habitude» et que les Syriens craignaient désormais de se rendre dans les hôpitaux, qui sont aux mains des forces du régime. Selon Lakhdar Lahimi, 1,5 million de personnes ont fui leur foyer et le pays doit faire face à des pénuries de nourriture car les récoltes ont été détruites par les combats entre les rebelles et l'armée régulière.