Arabie saoudite: Arrestations après une manifestation

Reuters

— 

Les forces de sécurité saoudiennes ont arrêté ce lundi une soixantaine d'hommes qui participaient à un rassemblement pour demander la libération de proches, aux environs d'une prison de la province de Kassim, rapportent des manifestants. Les protestataires étaient une centaine, parmi lesquels des femmes et des enfants, et se trouvaient bloqués depuis dimanche après-midi par la police dans une zone désertique sans eau ni nourriture, non loin de la prison qui se trouve à 15 km du village le plus proche.

Les participants à la manifestation affirment que certains détenus de la prison de Tarfiya ont été emprisonnés sans inculpation et que d'autres ont été condamnés en raison de leurs activités politiques. Le ministère de l'Intérieur soutient de son côté que les proches des manifestants sont tous détenus pour des infractions liés à la sûreté de l'Etat et que ceux qui sont accusés de «crimes liés au terrorisme» font l'objet d'une procédure judiciaire équitable.

«En ce qui concerne le rassemblement d'un petit nombre de proches de personnes détenues dans la prison, on y a mis fin suivant les procédures légales et on s'occupera de ceux qui auraient enfreint la loi», a précisé un porte-parole. Les manifestations sont interdites en Arabie saoudite, mais plusieurs rassemblements de familles de détenus ont été tolérés au cours des 18 derniers mois. Le royaume wahhabite a été épargné par le «printemps arabe», même si des manifestations de la minorité chiite ont eu lieu en 2011 et cette année.